Jusqu’à la fin des années 60, l’Etat envisage de développer sur Nanterre le Musée du vingtième siècle. Inspiré par le projet de musée à croissance illimitée de Le Corbusier, l’architecte André Wogenscky intègre le musée au cœur d’un quartier réunissant écoles et futur centre administratif, le tout relié par une dalle dominant le futur parc Malraux et l’avenue Joliot Curie.
Le musée sera bien réalisé, mais à Paris, à Beaubourg : c’est l’actuel centre Pompidou.

Sur cette représentation du projet paru dans Paris Match en 1967, apparaissent également au sud du parc les constructions envisagées autour de l’avenue Picasso, elle aussi alors envisagée couverte d’une dalle.